Home » Articles posted by GK-Blue (Page 2)

Author Archives: GK-Blue

Conférence de M. Sommerhaüser, le 05 octobre à Gardanne : partage d’expérience du projet Emscher

Conférence-débat : que pouvons-nous apprendre de l’expérience de renaturation de la rivière Emscher dans la Ruhr ?

Lundi 5 Octobre 2015, 18h à Gardanne – Puits Morandat*

 

Photo_EmscherIls l’ont fait et ça marche : un projet intégré autour de la renaturation de l’Emscher, dans la Ruhr.

La renaturation du paysage fluvial de l’Emscher est l’un des plus grands projets d’infrastructure en Europe.

Un projet qui a concilié génie écologique, réhabilitation industrielle, développement économique, culturel et touristique.

 Pour partager cette expérience et nous inspirer, nous aurons le plaisir de recevoir

 

 MSommerhauser Mario SOMMERHÄUSER

Docteur en sciences naturelles, Emschergenossenschaft und Lippeverband (deux syndicats coopératifs de l’eau par bassin dans la Ruhr, maintenant réunis).

 BBarraque  

Bernard Barraqué

Directeur de recherche émérite au Centre national de la recherche scientifique, spécialisé sur les ressources en eau ainsi que les services publics. Membre du CIRED (Centre International de Recherches sur l’Environnement et le Développement, rattaché à Paris-Tech) et du groupe d’experts IWA sur les mesures d’économie d’eau

 EDelannoy
 Emmanuel Delannoy

Directeur de l’Institut Inspire, spécialisé dans l’économie circulaire, l’économie de la fonctionnalité, le biomimétisme, et les liens entre économie et biodiversité.

 

 

Programme :

  • Accueil et mot de bienvenue
  • Présentation du projet Emscher par Mario Sommerhaüser. Situation initiale, résultats obtenus, analyse des étapes clés du projet vis-à-vis notamment de l’animation de l’écosystème d’acteurs
  • Mise en perspective avec les nouveaux outils développés dans le cadre de la stratégie française pour la  Biodiversité, par Emmanuel Delannoy

Les interventions et débats seront animés par Bernard Barraqué.

Inscription obligatoire avant le 1er Octobre, places limitées : contact@blue-district.fr

Nous avons le plaisir de pouvoir compter sur la présence de M. Le Maire de Gardanne Roger Mei et de M. Le Député François-Michel Lambert, Président de l’Institut de l’Économie Circulaire.

 

 LogoRegionPACAjpg  LogoEa  LogoPoleEau  Logo Blue District petit  LogoInspire  LogoIEC  LogoGardanne

*Hôtel des entreprises – Puits Morandat – 13120 Gardanne

Les technologies de recyclage pour contrer la secheresse

Secheresse

La sécheresse en France est temporaire, celle de la Californie, du Brésil et dans beaucoup d’autres pays est structurelle.

Le m3 eau industrielle à Sao Paolo coute 7€. Pourquoi certaines technologies de la réutilisation des eaux usées ne sont pas encore développées et soutenues en France ?

Malgré une situation alarmante et un appel de l’Union des entreprises de l’eau et de l’environnement (UIE) au mois d’avril (voir communiqué ci-dessous), rien ne bouge dans la réglementation restrictive qui pénalise les entreprises françaises dans l’export. 150l par tête, ce n’est plus acceptable à l’échelle mondiale. D’autres pays européens (mais aussi le Canada, Israël et certains pays asiatiques comme la Corée du Sud et Singapour) proposent depuis longtemps une flexibilité quasiment totale: l’eau de pluie, les aux grises, l’eau des machines à laver, toutes ces utilisations de moindre qualité sont aujourd’hui traitable pour éviter les problèmes sanitaires sans pour autant être de l’eau potable. Seulement 10-20% des 150l par tête sont utilisés pour l’alimentation humaine (l’eau pour boire et faire de la cuisine). Même des solutions moins radicales sont aujourd’hui testées pour devenir demain le modèle de l’avenir, p.e. dans les quartiers avec des infrastructures intégrées comme Hambourg Jenfeld (Vidéo  par ce lien: http://www.filmfeld.de/projekte/hamburg-water-cycle-english-version/)

50 millions de m3 sont utilisés par an seulement pour alimenter les stations de lavage: c’est de l’eau potable. La non-récupération est par exemple interdite en Allemagne. Pourquoi faut-il laver des voitures, mais également des bus et camions avec de l’eau potable?

Pour la première fois la technologie française d’une Ozonation Hybride pour la réutilisation sans bactéries des eaux usées des stations de lavage des voitures a obtenu une aide d’une Agence de l’Eau (Agence Seine-Normandie): 60% de l’investissement est financé par un prêt sur 8 ans à taux zéro.

 

Réutilisation des eaux usées: les industriels veulent une décision rapide

Paris – L’Union des industries et entreprises de l’eau et de l’environnement (UIE) a appelé vendredi le gouvernement français à l’adoption rapide d’un nouvel arrêté pour faciliter la réutilisation des eaux usées une fois traitées.

Jeudi, à l’occasion de la réunion du comité stratégique des éco-industries, la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal et le ministre de l’Economie Emmanuel Macron se sont notamment mis d’accord avec la filière pour faire une priorité de la simplification des procédures de réutilisation de certains déchets, et notamment de la révision des règles de réutilisation des eaux usées après traitement.

L’UIE prend acte avec satisfaction de la volonté ministérielle d’ouvrir ce chantier de simplification mais reste mobilisée pour l’adoption rapide d’un nouvel arrêté, déclare l’organisation professionnelle dans un communiqué.

Les eaux usées, une fois traitées, peuvent être utilisées pour l’irrigation des cultures, l’arrosage des espaces verts et des golfs ou encore le nettoyage des voieries, mais depuis 2010, la réglementation française rend cette réutilisation pratiquement impossible, a expliqué à l’AFP Maria Vènes, directrice générale de l’UIE.

Cette refonte de la règlementation est devenue une urgence: alors que la réutilisation des eaux usées traitées est largement utilisée en Europe et dans le monde, qu’elle a été autorisée pour une quarantaine d’installations en France pendant 20 ans, sans risque avéré, la réglementation de 2010 puis celle de 2014 ont arrêté net tout nouveau projet, ajoute-t-elle, dans le communiqué.

Un groupe de travail des professionnels concernés a élaboré une proposition, remise au ministère de l’Ecologie, qui recommande notamment d’élargir les usages autorisés pour la réutilisation et de simplifier les démarches administratives. Elle propose aussi de fixer comme critère la qualité bactériologique de l’eau après traitement, et non le pourcentage de réduction de la contamination, comme c’est le cas aujourd’hui.

(©AFP / 03 avril 2015 19h15)

Un modèle à dupliquer : le « Hamburg Water Cycle »

 

HamburgWaterCycle

Merci à la société de production FilmFeld de nous permettre de partager ce film très court qui présente, en anglais mais très accessible, l’initiative de Hamburg Wasser pour économiser l’eau potable et valoriser les eaux usées. C’est pour l’instant à l’échelle d’un quartier (Jenfeld), mais cela ne demande qu’à être développé.

http://www.filmfeld.de/projekte/hamburg-water-cycle-english-version

A quand un projet similaire en France ? On y travaille…

La renaturalisation de l’Emscher dans la Ruhr : un projet inspirant…

emscher-kunst-2013_a_0

La renaturation du paysage fluvial de l’Emscher est l’un des plus grands projets d’infrastructure en Europe. Un projet qui a concilié génie écologique, réhabilitation industrielle, développement économique, culturel et touristique.

Merci à Bernard Barraque pour son travail dans le cadre de ce projet – et pour nous avoir communiqué ce texte d’explications à télécharger.

Pourrions-nous imaginer des projets similaires dans le sud de la France ? A suivre…

Blue District et Ozoval développent un procédé innovant pour les eaux chargées en hydrocarbures

Blue District coopère avec la société toulousaine OZOVAL.

Ozoval est spécialisée dans le traitement des eaux polluées par des hydrocarbures et, plus généralement, le traitement des eaux usées industrielles.

 Ozonation hybride

Les Agences de l’eau soutiennent la technologie OZOVAL pour le recyclage des eaux des stations de lavage de véhicules particuliers et utilitaires.

A titre d’exemple, l’Agence de l’Eau Seine-Normandie accorde soit une avance de 60% du montant de l’investissement remboursable sur 8 ans à un taux 0%, soit une subvention de 12% de ce montant (décision juin 2015).

Télécharger la fiche d’information complète

25-26 mars 2015 : Urban Transition Berlin

La troisième conférence Decentralized Water Management a lieu dans le cadre de la Berlin Wasser ces 25 et 26 mars 2015.

Dialogue franco-allemand ce 26 mars sous le titre « Urban Transition – Blue Planet »

Le programme définitif, en allemand, anglais et français :

Blue Planet Forum 2015_programme_Deutsch_English_Francais

Plus de détail sur les interventions, en Anglais :

Blue_Planet_Programme_en

Interview Pr. Jacques Blamont – Eau et avenir de la planète

Le professeur Jacques Blamont livre dans cet interview sa vision de l’urgence d’un changement de paradigme dans le traitement des ressources, notamment de la ressource en eau.

VignetteITWBlamont

https://www.youtube.com/watch?v=aWC_LapRWP4

Comprendre la remunicipalisation de l’eau en 6 minutes

remunicipalisation

Les systèmes décentralisés de gestion de l’eau en circuit court ont pour objectif de réduire les quantités d’eau potable consommées, notamment là ou on peut utiliser de l’eau de pluie ou de l’eau recyclée. Cela suppose un bouleversement important dans la structure de l’économie de l’eau dans les pays, comme la France, où « l’eau paie l’eau ». Dans les délégations de service publics telles qu’elles sont construites aujourd’hui, les opérateurs n’ont pas intérêt à réduire les consommations…

La remunicipalisation est ainsi parfois présentée comme un passage obligé pour développer des circuits courts et décentralisés. le film disponible via ce lien explique de manière claire et concise ce que peut être cette remunicipalisation.

Une architecture qui capte et réagit

Avec son équipe SENSEable City Lab , Carlo Ratti du MIT fait de bien belles choses en captant des informations que nous-même créons . A partir d’ensembles de données passives comme les appels que nous passons, les déchets que nous jetons, il créé des visualisations étonnantes de la vie urbaine. Avec son équipe, il a crée des environnements interactifs éblouissants à partir d’eau en mouvement et de lumière volante, alimentés par des gestes simples des gens alentours.

Tout ceci est a été expliqué lors d’une conférence TED, disponible ici (https://www.ted.com/talks/carlo_ratti_architecture_that_senses_and_responds) : voilà qui ouvre de bien belles perspectives pour les villes du futur, plus intelligentes dans leur gestion de l’eau et de l’énergie mais aussi dans les interactions avec les habitants.

Conférence BMBF sur les « Smart systems » – 20-21 janvier, Hambourg

INIS

Une conférence d’étape sur les « systèmes d’infrastructure intelligents et multifonctionnels pour un approvisionnement durable en eau et assainissement », est proposée par le BMBF, ministère fédéral de l’Education et de la Recherche allemand.

Le  (BMBF), dans le cadre du programme de financement des «systèmes intelligents et multifonctionnels infrastructure pour un approvisionnement durable de l’eau et de l’assainissement » (INIS) soutient 13 projets de recherche. Les résultats intermédiaires seront présentés les 20 et 21 janvier 2015 à Hambourg.

Pour cette opération, le BMBF est associé à l’Institut allemand des affaires urbaines (Difu), au Centre de recherche de l’Association allemande pour le gaz et l’eau (DVGW) de l’Université technique de Hambourg – Harburg (TUHH), et à l’Association allemande pour l’eau , des eaux usées et des déchets (DWA).

Pour plus d’informations, en Allemand, suivez ce lien.